En Éthiopie, l'arrivée de la saison sèche a ouvert depuis novembre la récolte du café pour les 5,3 millions de paysans qui cultivent la plante. Avec environ 700 000 tonnes annuelles d'arabica, le pays de la Corne de l'Afrique est le premier producteur du continent et le cinquième mondial. Il n'est que le second exportateur en revanche (après l'Ouganda), compte tenu de sa très forte demande intérieure (50 % environ consommé sur place). Si le café est donc une source cruciale de devises étrangères (1/3 des revenus de l'export), il joue aussi un rôle économique et social pour la population, notamment dans la région de Jimma dans le Sud-Ouest éthiopien.