En Afrique les acteurs du e-commerce sont en plein doute. Le numéro un panafricain, Jumia, a dû revoir ses ambitions à la baisse, tandis qu'en septembre dernier Afrimarket mettait la clé sous la porte. Il faut avoir les reins solides dans un secteur prometteur mais où les difficultés logistiques et financières sont nombreuses.