Au Burkina Faso, des opérateurs économiques réunis au sein de l’association Investisseurs sans frontières s’informent sur les enjeux de la mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), lancée au mois de juin 2019 par les chefs d’État africains.

De nombreux hommes d’affaires émettent des inquiétudes avec ce vaste espace commercial de plus d’un milliard de personnes. Même si ce marché ne sera actif qu’en juillet 2020. Il permettra au Burkina Faso d’augmenter de 12% ses exportations, selon les prévisions, les enjeux et les défis de la ZLECAf étaient donc récemment au cœur de leur rentrée économique.