En décembre 2018, la hausse du prix du pain avait déclenché des manifestations dans tout le pays, jusqu'à la chute de la dictature du président Omar el-Béchir le 11 avril 2019. Un an plus tard, le Soudan ne parvient pas à sortir la tête de l'eau. Les Soudanais attendent pendant des heures pour acheter du pain ou faire le plein de carburant.