Au Mali, la population se prépare pour le mois du ramadan. Ce soir, jeudi 23 avril, la lune sera scrutée de près par les musulmans du monde entier, le mois de jeûne devrait commencer demain vendredi. Une période généralement très attendue par les producteurs agricoles, puisqu’elle est synonyme de grande consommation de produits alimentaires. Mais cette année, les agriculteurs maliens l’abordent de manière très différente, selon qu’ils vivent dans le nord ou dans le sud du pays. Les dispositifs de prévention liés au coronavirus et le contexte sécuritaire changent énormément la donne.