Première usine d’égrenage dédiée au coton biologique en Afrique de l’Ouest et du centre, l’usine Secobio a été inaugurée jeudi 30 janvier dernier à Koudougou, une centaine de kilomètres à l’ouest de la capitale.

D’une capacité de traitement de 125 tonnes de coton graines par jour l’usine a été financée par la Société des fibres textiles et l’Union nationale des producteurs de coton, soutenue par l’ONG Catholic Relief Services (CRS). En plus de l’égrenage du coton biologique, le pays se lance dans la transformation d’une partie de son coton dès cette année.